mardi 7 juillet 2009

Abba Jour.





Le Lieu à venir. 


*



C
’est un lieu utopique dans Babylone.


Un non-lieu.

Un départ neuf.

… nouvelle naissance

Un objet Princier à déposer dans la Ville.

.
Dans le présent
c’est une porte ouverte
sur un ailleurs

.........…………………

Un stratagème savant :
L’expérience du  miroir à franchir

…………………………………………..
Le parcours d'un train fantôme.
baraquement forain
L’éternité est au rendez-vous de l’expérience

Entrez, entrez!
…………………………………
Je suis celui que j’ai toujours été.
…………………………………
Depuis les fondements de l’Antique
Païens convertis à la lumière Cristalline.

Les signes des temps anciens sont aussi palpables
que ma projection dans l’immédiate contemporanéité.

Des modénatures.
Des corps sculptés

…………………….
Peints
qui murmurent
des décors intrados
…………………………
Extrados
d’un théâtre urbain
………………………….

Double et divin.
Concorde.

L’artifice de la fête
avant l’extinction des codes
attise les artefacts numériques et virtuels.
……………………………………………..

A l’aube
la roue a tournée
le génie nous a roulé

Les murmures des pizzicatos sur la pierre taillée
l’onction sur la toile de lin.
Le soleil rayonne

Tout est arrêté.

 
Paroles
en souffrances.
une espérance à venir
des légendes passées.

………………………………………………
par les vents ascendants et le souffle cristallin des prismes.
…………………………………………….
Tout autant que la profondeur mystique d’un Orient oublié,



*
.

Aucun commentaire: