mardi 3 janvier 2012

Dans la transparence


*




*
Dans la transparence,À peine avais-je franchit le seuil des ancêtres oubliés

que
La crainte fut passée.













Sur le sol, innervé
Tu abandonnes le signe
Libre de ta destinée
Le sas automatique
écarte sur ton passage
ses coulissants vitrés
A l’accueil , nul doute
C’est bien ici que tout se passe.
Qu’avais-je à dire , Mon Dieu
de si important:
- être riche et sur puissant
- Non … non,  quelle blague!
je voulais juste être Moi
Qui?
Celui qui n’est qu’en devenant
Vogue, vogue la vie
……………………………..
Tout s’emporte autre part qu’à Paris

Vogue, vogue sur les flots chéris
……………………………
Tout est mal qui bien finit


*

Aucun commentaire: