dimanche 27 mai 2012

C'est énorme cette chose

*



Au premier degré
les mots arrivent en pleine face et me cinglent le visage.
Le malheur qui devait arrivé est là.
Je gémis et titube jusqu'au lit.
Ce qui devait arriver arrive et puis voila.

..................................
Je ne sais pas lire
Le jeu qu'il donne
je ne sais pas le lire

........................


Éreinté
les yeux fermés
après quelque secondes

surnage

Pourquoi est-ce un non-retour?
Pourquoi suis-je irrecevable,
Dans la noblesse des sentiments
petit à petit
tu découvres
que
tu n'étais pas seul

que tu es bien pareil

....................

et surtout
que tu n'avais pas tort
tu fermes les yeux

la joie mêlée à la douleur.
..........................
Une voix recherchée
dans la profondeur du sommeil
mais

cette voix
elle est plus familière
amicale
spirituelle
Elle dialogue sans ambages
te soutient
t'explique
t'enlève au désespoir.


Mais dis-moi, quel est ton nom?
…......................
C'était donc cela cette promesse
jamais réalisée
cet  accroc dans le céleste.
C'était toi cette promesse.




Joyeux malgré le trouble
je fais partie d'un corps
comme d'une légion étrangère
je ne faillirais plus
je saurais même feindre
 je suis fier d'être dans cette arme

Merci pour l'élégance
et ma nouvelle boutonniere!


***
Le soleil à travers la ramure envoyait
ses rayons sur les paupières closes, 

appuyant de-ci de-la
selon le charme des allégations.


C'est énorme cette chose mais qui c'est qui la voit.




*












Aucun commentaire: