dimanche 17 juin 2012

Là sont les portes

*
Là sont les portes qui ouvrent sur les chemins de la Nuit et du Jour, encastrée entre un linteau, en haut,et en bas un seuil de pierre; elles s'élèvent dans les airs, portes aux forts châssis, et c'est la Justice aux nombreuses rigueurs qui en détient les clés à double usage. Les jeunes filles la séduisirent par de douces paroles et la persuadèrent habilement de vite leur écarter des portes le verrou chevillé; celle-ci s'envolèrent, créant un espace béant entre les battants et faisant tourner en sens opposé les gonds garnis de cuivre dans les écrous ajustés par des chevilles et des agrafes;

 





*




Extrait de l'ouvrage : «Le poème de Parménide» présenté par Jean Beaufret , Collection Épiméthée, PUF, édition 1955

Aucun commentaire: