lundi 18 juin 2012

Une envie d'électricité et de cobalt.




*






Une nuit, couché à regarder l'orage, comme une envie d'électricité et de cobalt.
Je me soûle de lueurs aveuglantes.

Cet après midi je sors de la sieste de rattrapage une odeur de bakélite plein les narines: baptême de feu et de neige carbonique chez la voisine psychanalyste.

Le foyer, hors de porté d'un simple extincteur, ressemblait dans le noir et la fumée acide, à une horrible bête aux antennes de suie tentaculaires, bavant de son gosier en ricanant le sang des riches.

Bilan : un micro onde.


1 commentaire:

@blandinebs a dit…

Magnifique...