lundi 11 mars 2013

Elle est loin.









Peinture  HST 
Octobre 2012
  (détail)




16 Octobre 2012

Elle est loin, la magie et l'image merveilleuse
Avec peine en ai-je gardé l'ossature fine et tendue qui déambulait au gré des vents.
Il monte maintenant dans le ciel noir d'étranges fleurs, jasmin aux bouquets de pétales grimpés en hauteur où se mêlent les parfums de la nuit.
La robe blanche semble sortir d'une nuit fantôme, de l'imaginaire,
apparition troublante, reine des automobilistes.
 
Elle semble dire: Non! pas par ici... mais par là,
dans le dernier virage, avant d'atteindre le fossé, le dernier rivage.
- De ce coté, il n'est pas dit, mais c'est zone urbaine interdite...
le pouvoir de l'imaginaire ou celui de nous perdre, les clameurs sourdes dans celles ci 
et les jours de béates solitudes, forces lentes et cachées, obscures,
elles t'ont clouées là, sur la toile presque nue et suspendue à la beauté du rêve évanoui.










Étais-ici? 
Au Musée d'Orsay ou chez Prune?
Je n'écris plus sur le net mais sur le papier.
Ne plus être dans le signe mais dans l’événement réalisé.
Ne t'ai-je pas donné le bleu, le violet et le rouge? 
Une icône noire et dorée, la bordure rouge, turquoise, bleu d'outremer,
taches rondes orangées, enlacées sur le ciel des maisons blanches.










Cette flamme est en veilleuse, c'est ainsi qu'il nous faut survivre, dans l' exil polaire et tranquille, sans autre espoir: demain ne serait être pire que la jeunesse qui s'est en allée, qu'hier, que l'été dernier. 



*** 

 

Aucun commentaire: